Le couscous de Rokia

Le couscous de Rokia

DNA publié le 21/09/2014

La recette du mois

Des idées originales et de saison

Le couscous de Rokia

Chaque mois, l’association Osmonde 21 propose une recette savoureuse et pauvre en viande avec le souci de respecter la saisonnalité des produits. Aujourd’hui, le couscous de Rokia.

Vous rêvez d’un couscous royal ? C’est que vous n’avez pas goûté au couscous de Rokia, un couscous simple, authentique, comme le faisait sa grand-mère en Algérie. Il comporte très peu de viande, et pourtant c’est un plat équilibré.

Au soleil

Rokia se souvient comment sa grand-mère mouillait les grains de blé, les mettait au soleil pour les sécher, puis les concassait avec une pierre. Le gruau obtenu était exposé au soleil, et on le vannait et tamisait pour éliminer les pellicules. Sec, il se conservait bien et était utilisé tout au long de l’année pour faire le couscous.

Le couscous est obtenu à partir du blé dur Triticum turgidum. Selon le traitement que l’on fait subir au grain de blé on obtient différentes sortes de couscous : plus ou moins bien séché, plus ou moins bluté, plus ou moins broyé, le couscous peut être de goût et de couleur différents.

La manière de l’apprêter est également variée. En occident on connaît essentiellement le couscous servi avec des légumes et de la viande. Mais on s’en sert aussi pour faire du pain, des gâteaux et des pâtes. Il peut être servi froid, au petit-déjeuner. En dessert on rajoute du sucre, des dattes ou des raisins secs. Il peut également être accompagné de lait. Enfin, il peut se déguster sous forme de salade, et devient alors le taboulé. Ces différentes formes de plats de couscous ne sont pas exhaustives, il faudrait plus d’une page pour citer les variantes existantes.

Ci-contre, voici la recette du couscous de Rokia. On peut ajouter quelques morceaux de mouton dans la sauce, ou servir le plat avec des boulettes de viande, mais ce n’est pas nécessaire : les pois chiches et le couscous apportent les protéines en quantité suffisante, et les légumes de septembre, navets, courgettes, carottes, poivrons, sont au top de leur forme pour faire la sauce. Un fruit et un laitage complètent le repas avec bonheur.

La recette des boulettes de viande est sur le site OSMONDE21.blogspot. fr. Vous y trouverez une autre recette originale : le Schlupfkuchen de Mamama.

Recette Pour 8 personnes Préparation : 2 heures Cuisson : 30 minutes

Sauce 2 oignons hachés, 1 à 2 bâtons de cannelle, 2 càs d’huile, 2 à 4 carottes, 1 bol de pois chiches,

2 à 4 courgettes, 2 à 4 navets, 1 ou 2 poivrons (facultatif), 1 branche de céleri. Éventuellement 1 tomate fraîche ou 1 cuillerée de purée de tomates.

Faire tremper les pois chiches dans l’eau pendant une nuit. Faire mijoter à petit feu les oignons et la cannelle dans l’huile. Lorsque l’oignon commence à changer de couleur, ajouter les carottes en gros morceaux, les pois chiches et de l’eau à affleurement. Laisser cuire un peu. Puis ajouter les courgettes, les navets en morceaux assez gros et la branche de céleri. Si on souhaite une sauce rouge ajouter la tomate fraîche ou la purée de tomates. Laisser cuire.

Semoule 1/2 à 1 verre à moutarde de semoule par personne (choisir une semoule de grande qualité) ;

1 tasse de raisins secs.

Mouiller avec de l’eau fraîche, essorer et étaler sur un linge pour que les grains se séparent (un tamis facilite l’opération) et laisser sécher. Lorsque les grains sont secs les mettre dans la passoire du couscoussier et mettre de l’eau dans le bas. Laisser passer la vapeur et retirer du feu. Mettre du sel sur le couscous et verser environ 1litre d’eau fraîche dessus. Laisser égoutter.

Verser le couscous dans un plat et séparer (essayer de séparer !) les grains (avec une spatule), et laisser les grains absorber l’eau.

Remettre le couscous dans la passoire et faire passer la vapeur une 2e fois. On peut faire cette opération une 3e fois.

Mettre la sauce dans le bas du couscoussier et faire passer la vapeur parfumée par le couscous sur lequel on a disposé des raisons secs lavés à l’eau chaude.

Verser le couscous dans un plat et ajouter 1 à 2 càs de beurre (voire plus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *