De la fracturation hydraulique : Gaz de schiste et géothermie

De la fracturation hydraulique : Gaz de schiste et géothermie

Beaucoup d’info circule sur le gaz de schiste et sur la géothermie profonde.

Le lien ci dessous propose une mine d’information.

http://tdelarochelambert.blog.lemonde.fr/2013/08/07/geothermie-profonde-versus-gaz-de-schiste/

L’auteur Thierry de LAROCHELAMBERT est du genre je site mes sources.

On comprend que la géothermie et l’exploitation des gaz ne ce font pas dans les même types de sol.

Que dans le premier cas il faut peu de puits qui dureront longtemps. Dans le deuxième cas il faut de nombreux puits (1 tous les 4 km²) et sa production de gaz baisse trés rapidement.

Pour la géothermie la pression de fracturation est faible (300 bars quand même…) et les volumes d’eau et de produit chimiques faible à l’échelle de l’exploitation. Pour les gaz on est proche des 1000 bars et les volumes d’eau et de sable et de produit chimique sont énormes (au point que l’appro en sable devient difficile)

Dans les 2 cas les remontés du sous sol sont chargés de produits radioactif et donc des sécurités sont à mettre en place. Le problème des gaz de schistes est que leur exploitation vise à dégager un maximum de marge certain problèmes environnementaux sont sous estimés

L’analyse des bilans charbonne ou gaz à effet de serre est pointu et liste des interactions insoupsonnées.

La partie sismique est aussi approchée mais là j’ai manqué de connaissance.

En bref un vrai document qui permet de mieux comprendre et de dépasser les aprioris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *